Performance-54 FG

Façades aspact grille

PERFORMANCE - 54 FG est un système complet de profilés en aluminium pour les façades avec aspect grille.

Les produits de la série Performance - 54 FG s'appliquent aux constructions modernes pour assurer une meilleure luminosité de l'intérieur et créer une ambiance particulière.

Caractéristiques

Points forts :

  • Étanchéité et isolation phonique maximales grâce à des joints en EPDM.
  • Adaptabilité totale;
  • Confort visuel, thermique et acoustique;
  • Structure robuste.
  • Disponibilité d’une grande variété de capots horizontaux ou verticaux.
  • Les ouvrants sont masqués; ils sont en projection à l'italienne.
  • Large choix de couleurs;

Description technique :

Le système de façade grille, donnant un aspect grille à la façade, est assuré par des capots horizontaux et verticaux saillants clippés sur les serreurs filants en aluminium. Il est constitué de :

  • Montants et traverses de 54 mm de masse vue intérieure ;
  • Liaison montants/traverses réalisée en coupe droite ;
  • Liaison ouvrant réalisée en coupe 45°;
  • Remplissage de 6 à 20 mm.

Profilés :

Les profilés tubulaires composant la gamme Alugamme Systèmes, en alliage d’aluminium 6060 T5, qualité bâtiment, sont extrudés selon la norme NF A 50.710.

Les poteaux ont une face vue intérieure de 54 mm. Pour une homogénéité d’aspect, les traverses possèdent la même face vue intérieure.

Finition de surface :

a. Profilés anodisés :

Les profilés en alliage d’aluminium sont anodisés selon les prescriptions des normes NFP 24351 qui bénéficient du label de qualité QUALANOD : anodisés class 15 (épaisseur 15 à 18 microns) dans une atmosphère agressive ou marine, de finition satinée chimique, teinte naturelle ou de finition colorée bronze.

b. Profilés laqués :

Les profilés en alliage d’aluminium sont laqués selon les prescriptions du label QUALICOAT (label de qualité pour le thermolaquage de l’aluminium destiné à l’architecture). Les profilés subirons avant laquage à des traitements et après séchage à un revêtement de poudre de polyester, de 60 microns d’épaisseur.                 

Assemblages :

a. Ossature :

L’ossature est constituée de montants et traverses réalisés en profilés tubulaires de largeur 54 mm et de différentes hauteurs (avec possibilité de renfort par tube acier définis selon les règles statistiques de dimensionnement relatives à la façade).

La fixation sur le gros œuvre se fait au moyen d’attaches spécialement conçues et favorisant un réglage dans les trois dimensions.    

b. Assemblage :

Les profilés sont assemblés de face en coupe droite, avec montants filants et traverses fixées sur ceux-ci au moyen de tasseaux spéciaux en alliage d’aluminium. Ces tasseaux permettent de positionner correctement les traverses, et sont fixés par vis inox. Un seul et même montant peut être utilisé à la place de traverse. L’étanchéité entre les montants et les traverses est assurée par injection de mastic d’étanchéité dans le tasseau d’assemblage. Ils sont assemblés aussi à l’avancement en coupe droite avec montants filants et traverses fixées sur ceux-ci au moyen de plots en aluminium extrudé. Ce type d’assemblage permet de réaliser des façades architecturales ou des traverses inclinées.

Ouvrants :

Les ouvrants sont masqués en projection à l’italienne. Ils sont intègres pour que l’aspect extérieur de la façade ne soit pas modifié.

Les cadres « vision » comportent des barrettes de collage en aluminium anodisé, identifiée par un numéro de lot de fabrication marqué par jet d’encre le long du profil.

Des échantillons de chaque lot de fabrication des barrettes de collage subissent les essais d’approbation du fabricant de silicone de collage.

Les ouvrants sont  montés sur des compas en inox placés en feuillure.

La manœuvre et la fermeture des cadres ouvrants sont réalisés à l’aide d’une poignée à deux points de verrouillage.

Les dormants sont fixés sur les montants et traverses de mur rideau par des vis en inox.

Ils sont réalisés avec des profilés tubulaires assemblés avec des équerres à pions en alliage d’aluminium. L’étanchéité de l’assemblage des coupes est réalisée avec du silicone.

Etanchéité

L’étanchéité est assurée en bout de chaque traverse, en fonction de la nouvelle norme. L’eau ne doit en aucun cas être drainée dans le montant. On étanchera les extrémités de traverse avec un mastic, permettant les jeux de dilatation. Tous les joint s d’étanchéité sont en EPDM.

L’étanchéité entre les cadres est réalisée par trois barrière s d’étanchéité à l’aide de joint en E . P . D . M .

Une première barrière réalisée avec un joint à lèvre, une deuxième et une troisième barrière réalisée avec des joints tub ulaires. Les angles des joints sont assemblés avec de la colle au cyanoacrylate afin d’obtenir une parfaite étanchéité

Vitrage :

a. Parties ouvrants :

Le vitrage est d’une épaisseur maximale de 20 mm. Les vitrages sont collés sur un adaptateur de collage anodisé pré testé, et muni d’un espaceur silicone.

Les tests de collages devront être étudiés pour chaque chantier auprès des façadiers, des fabricants de mastic, des bureaux de contrôle et des verriers.

L’opération de collage devra être exécutée par un atelier de collage qui doit être impérativement agréé par le C.E.B.T.P ou organisme équivalent.

b. Parties fixes :

Des serreurs verticaux et horizontaux maintiennent sous pression les vitrages ou remplissages.

En horizontal et vertical, côté extérieur, des joints EPDM sont positionnés dans les gorges des profilés serre-vitres, un joint EPDM clippé directement sur les profilés de traverse reconstitue la barrière isolante et assure l’étanchéité entre les parties supérieures et inférieures en se comprimant lors de la mis en place du serre-vitres.

Les joints intérieurs sont positionnés dans les gorges des profilés.

Le serreur horizontal, reçoit un capot en aluminium de forme à définir.

Les supports de cales, positionnés dans les profilés de traverses, sont conçus pour ne pas transmettre le poids des remplissages à la barrière isolante

Dilatation :

Dans le sens vertical, la dilatation est reprise à l’aide d’un manchon en aluminium épousant les tubulures intérieures des poteaux.

Une mousse et une pièce de raccordement d’étanchéité assurent l’étanchéité de la dilatation

Documentation